POP News

ActualitésNews

Index égalité Femmes / Hommes : Nataïs obtient le score de 95 points sur 100

Nous sommes fiers d’avoir obtenu chez Nataïs un score de 95 points sur 100 pour l’index égalité professionnelle au titre de l’année 2019. Ce bon score est le reflet d’un engagement de longue date en matière de diversité au sein de nos équipes, qui se traduit notamment par une juste égalité professionnelle. Nous sommes également fiers d’afficher un taux d’emploi de femmes supérieur à la moyenne de notre secteur, y compris dans nos postes de direction.

  • Nataïs, en quelques chiffres clés :
  • 53 % de femmes et 47 % d’hommes dans nos effectifs ;
  • 56.25 % des cadres sont des femmes ;
  • Un comité de direction composé de 6 femmes et de 3 hommes ;

Rejoindre Nataïs, c’est intégrer une entreprise familiale, dans laquelle femmes et hommes collaborent dans une démarche d’égalité, de confiance et de partage et participent conjointement au développement innovant d’un marché porteur.

Ensemble, faisons éclater notre talent !

Zoom sur le détail de calcul de notre index

Pour les entreprises de moins de 250 salariés, l’index correspond à la somme du résultat obtenu par l’entreprise pour chacun des 4 indicateurs :

Indicateurs Points obtenus Points maximum
1. Écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, à poste et âge équivalents (en %) 35 / 40
2. Écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes (en points de % ou en nombre de salarié) 35 / 35
3. Nombre d’augmentations au retour de congé de maternité (en %) 15 / 15
4. Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations 10 / 10
INDEX au 1er mars 2020 95 / 100
  1. Écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, à poste et âge équivalents (en %)

Nataïs obtient 35 points sur 40.

Ce résultat s’explique par la méthodologie de calcul qui rend certains groupes par catégorie et par tranche d’âge invalides pour le calcul de cet indicateur. De fait, la répartition est partielle et ne tient pas compte de l’ensemble de la population. Au global les rémunérations sont à l’équilibre, mais si l’on ne considère que les groupes éligibles dans la méthodologie de calcul de l’index, on observe un écart de 4.81 % sur les rémunérations moyennes entre les femmes et les hommes. Cet écart renvoi la notation de 35 points sur 40 pour cet indicateur.

  1. Écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes (en points de % ou en nombre de salarié)

Nataïs obtient 35 points sur 35.

Ce résultat s’explique par un nombre plus important de femmes augmentées sur l’année 2019 comparativement aux hommes. En effet, 34.6% des femmes ont vu leur rémunération évoluer sur l’année 2019, contre 23.9% des hommes. L’administration considère ainsi que nous avons pris des mesures correctrices, ce qui nous renvoi la notation maximale de 35 points sur 35 pour cet indicateur.

  1. Nombre d’augmentations au retour de congé de maternité (en %)

Nataïs obtient 15 points sur 15.

100% de nos salariées ont été augmentées avant, pendant ou après leur retour de congés maternité. Cette pratique, reflet de nos engagements de longue date, nous permet d’obtenir la note maximale de 15 points sur 15 pour cet indicateur.

  1. Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations

Nataïs obtient 10 points sur 10.

Parmi les 10 plus hautes rémunérations perçues sur l’année 2019, Nataïs compte 6 femmes et 4 hommes. Ce résultat nous permet d’obtenir la note maximale de 10 points sur 10 pour cet indicateur.

L’Egalite professionnelle, UNE PRIORITE GOUVERNEMENTALE

Conformément aux dispositions de la loi Avenir du 5 septembre 2018, le gouvernement français a souhaité mettre en place un plan d’action précis visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, décrétant notamment la publication de l’index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Il est ainsi prévu que l’ensemble des entreprises de plus de 50 salariés publient publiquement et annuellement leur index de l’égalité professionnelle afin d’évaluer les disparités potentielles et d’y apporter les mesures correctives.